Double vie: entre vivre et en avoir l’air

Tu souris un peu ? Arrête de pleurer tu vas gâcher la photo… J’ai parfois l’impression qu’on pourrait sortir cela à quelqu’un avant de prendre une photo… Je suis même convaincu qu’il arrive que certains se le disent avant une selfie. C’est vrai que ça sonne incroyable mais nous vivons dans un monde où avoir l’air d’être heureux est beaucoup plus important que  le fait d’être heureux pour de vrai. 

Allez, assieds-toi. Dynours punch ? Je sais que tu l’adores…

J’ai toujours eu du mal à parler du bonheur, de la dépression… Le truc c’est que tout ça, c’est tellement compliqué avec l’humain adulte. Le bébé, il ne sait pas faire semblant. Quand il a un malaise, il va chialer. Quand tout va bien, il va sourire, rire. Il ne va pas rire avec toi pendant qu’il crève de faim, ça non ! Tu peux être le papa le plus adorable de toute la galaxie, quand bébé a faim, sois tu te fais des implants de mamelon, sois tu vas chercher maman ! En tout cas, tu dois te débrouiller pour lui donner à manger. Mais c’est beaucoup plus compliqué avec l’humain adulte. Il te dira que ça va pendant qu’au fond de lui, il a envie de crier à l’aide. Si je parle de ça, c’est que je sais qu’on connait tous quelqu’un au bord du gouffre. Il est peut-être celui qui est devenu distant tout d’un coup, qui n’appelle plus. Il peut être même celui qui te prend toujours dans ses bras quand toi tu vas mal, qui te sourit pour te dire que ça va aller. Apprends à comprendre son silence, il te crie au secours. J’ai fini par comprendre que ceux qui sont toujours là pour aider les autres, sont souvent ceux qui ont le plus besoin d’aide. On a tous dans son entourage quelqu’un de dépressif. Il peut être ton père, ta mère, ton frère, ta sœur, ta meilleure amie, ton meilleur pote… Quand tu demandes si ça va, insiste et sois en sûr qu’il t’a dit la vérité.

J’ai l’impression que les réseaux sociaux ont aggravé le problème. C’est vraiment l’ère du paraitre. On fera semblant d’être heureux sur une selfie snap. On fera semblant de mener la belle vie sur instagram. Et sur facebook, on est le plus cool de son quartier. Je crois que tout ceci nous tue. Sérieusement, est-ce qu’on se rend compte qu’on mène une double vie ? On arrive jusqu’à exposer la richesse qu’on n’a pas. Imagine qu’un gars vient cambrioler ta maison pour te voler cette Rolex que tu avais postée la veille sur Instagram. Mais en vrai, t’as pas de Rolex. Moi je serais furax comme voleur et je t’aurais fait payer le déplacement inutile. Mais bon, il existe des cas encore plus grave. Je connaissais personnellement un gars (ce n’était pas un pote, sinon, je lui aurais fait la peau, crois-moi !) qui avait ses parents qui vivaient, non qui travaillaient dur aux States. Ils lui envoyaient d’avance ses frais de scolarité. Et le gars, à chaque fois, il achetait de nouveaux trucs. Il avait des paires de basket à $50us, le dernier iPhone… Il se les payait comment ? Avec ses frais de scolarité. Tu t’imagines ? Et quand on faisait les renvois à l’école, il allait dans un bric-à-brac pour échanger le tel contre un peu d’argent. Jamais le prix du tel. Et c’était un tel qu’il allait jamais pouvoir reprendre. Il fallait attendre que les parents envoient l’argent maintenant pour faire les provisions pour s’en acheter un autre. Tu comprends pourquoi je lui aurais fait la peau à cet idiot !

Combien sont prêts à faire des choses louches pour avoir un truc juste pour le showoff ?

Combien publient une dizaine de photos par jour toujours avec le sourire mais qui ont, au fond, le cœur inondé de leurs larmes ?

Combien se cachent pour pleurer ?

Combien sont toujours là pour aider les autres mais qui ont eux-mêmes besoin d’aide ?

Il est temps qu’on arrête de faire semblant, qu’on apprend à vivre vraiment. On n’est pas obligé de cacher sa peine. Pourquoi sourire quand on a envie de pleurer ? Apprenons à vivre autrement. Et surtout, n’oublions pas que les personnes toujours prêtes à nous écouter, elles aussi, ont des choses à dire.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s