L’amour, c’est idiot

C’est idiot, l’amour. Est-ce qu’on s’en rend compte combien on devient con quand on est en train de tomber amoureux ? On rit à ses blagues nulles, on reste bouche bée comme un con devant son sourire, on partage avec elle(ou lui) toutes les blagues sur les réseaux qui nous ont fait rire… je sais de quoi je parle. J’ai une petite amie. En fait, on est en couple mais elle ne le sait pas encore. C’est idiot, je le sais. Mais je viens de le dire: l’amour, c’est idiot! Ça rend fou, ça rend dingue! Ça fait des heureux, ça fait des envieux. Mais surtout, ça fait chier. Je précise que j’écris ce texte dans les cabines wc de mon bureau où je me suis retiré pour avoir un peu d’intimité. Les hommes se cachent pour pleurer.

Ceci, ce n’est pas une histoire à raconter. D’ailleurs, ce n’est même pas encore une histoire(si histoire y aura…). Ce n’est que le début d’une série de murmures inondées de larmes venant d’un cœur amoureux. Pathétique!

Ça a commencé avec son sourire. Bon sang! Ça commence toujours avec un sourire avec moi. Sourire timide. Sourire de soleil en matinée pluvieuse. Sourire mélodieux à bercer le sommeil des anges. Sourire narcotique. Sourire addictif. Sourire qu’elle m’a tendu comme une perche. Et comme un con, je me suis accroché. Comme un con, j’en suis devenu accro. Accro au point où je me tuais pour la faire sourire. Je me tuais au point où j’ai eu l’air d’un clown. Et ça, on le le sait: tout le monde déteste les clowns! Même les enfants! C’est à ce moment que tu deviens le gars marrant parfois niais qu’elle aime bien. Et elle commence à souhaiter que tu trouves une fille bien parce que t’es quelqu’un de formidable. Mais cette fille bien, ce sera pas elle. Je sais pas qui est la péta**(mot adulte) qui a inventé la friendzone, mais elle mérite d’être pendue sur le bûcher!

Mais l’histoire de la friendzone n’est pas tout à fait mon histoire. Pas cette fois, pas avec cette fille. J’ai appris la leçon. J’aime son sourire. Autant que j’aime son regard perçant. Son rire parfois qui éclate en de douces symphonies. Le pire j’aime tout ça sans vraiment le désirer. Ça, c’est pas trop ce que je voulais dire. Je ré essaie. Je l’aime sans chercher à la conquérir. Là, c’est peut-être mieux. Pourquoi? Parce que je l’aime. Absurde. Je sais, l’amour est absurde… mais elle n’est pas encore prête. Je suis peut-être arrivé au mauvais moment. Pourquoi l’amour doit être une question de conquête? On n’a pas le droit de conquérir l’autre. Je n’ose pas. Je la veux libre. Et si le prix à payer pour cette liberté est ce grand vide que je ressens, qu’il en soit ainsi.

J’étais en train d’essuyer une larme quand j’entendis des bruits de pas qui s’approchaient. Je suis sorti, me suis lavé les mains sans m’arrêter de penser à elle. Cette fille habite ma tête…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s