Sophia et Richard III

Ce soir là, Nathalie est partie de chez moi en colère. Je n’ai pas trop compris pourquoi elle était en colère; elle le savait pourtant que j’étais en couple avec Sophia. J’ai essayé de joindre Sophia, en vain. J’imagine qu’elle s’est dit que la tête qu’avait Nathalie, il y avait forcément un truc entre nous… le fait est que depuis ce jour là, Sophia est injoignable. Elle ne répond plus à mes textos et ignore mes appels. Je me suis dit si cela continuait ainsi, j’irais la voir le samedi d’après. Elle avait peut-être besoin de temps…

D’une manière ou d’une autre, ce qui s’est passé entre Nathalie et moi ce soir là m’obsédait. J’arrêtais pas de penser à ses formes et à ses coups de rein…

J’étais chez moi en train de glander quand elle a débarqué à nouveau. La porte était ouverte, elle est rentré comme l’on rentre chez soi. Elle a enlevé ses chaussures, puis elle m’a fait un sourire en disant: c’est dans les mesures d’hygiène préconisées: quand on rentre à la maison, enlever ses chaussures, puis ses vêtements ensuite filer sous la douche.

Ses gestes suivaient ses mots: elle était déjà nue se rendant dans la salle de bain. J’étais un peu comme sous le choc. Quelque minutes après, j’entendais l’eau coulée quand elle m’a appelé: tu me rejoins ou pas?

Et pourquoi pas? C’était incroyable la dernière fois. Je me retrouvais avec elle sous la douche. L’eau suivait nos caresses sur nos corps ou c’était l’inverse: la sensation était magnifique. Elle s’était mise à me branler: avec l’eau qui coulait et le bain moussant sur ma queue, c’était la meilleure branlette de toute ma vie!

On s’essuyait, se caressait quand elle me dit: on va dans ta chambre? Sans attendre ma réponse, elle me prit la bite, comme pour me prendre la main et on se retrouva dans ma chambre.

Elle me poussa sur le lit et se mit à me sucer. Je prenais mon pied quand elle s’arrêta et me dit: à mon tour maintenant, suce moi!

Elle grimpa sur le lit et écarta ses jambes. Je salivais! Je la suçais doucement quand je sentis une autre présence dans la chambre. Je sursautais quand je vis Sophia à la porte de la chambre. Merde! T’es là depuis combien de temps!?

Franchement, j’ai pas trouvé mieux à dire. Shame on me!

_ Assez longtemps!

Nathalie a vite pris le drap pour cacher sa nudité. L’atmosphère devenait de plus en plus tendu quand Sophia se mit à rire en disant: je sais pas.. je ne me voyais pas dans ces trucs de voyeurisme mais tu vas pas me croire si je te dis que ma culotte est toute trempée! On va pas s’embrouiller, je me joins à vous.

Je m’attendais pas à ça! C’était vraiment pas le genre de Sophia une partie à trois! Mais je la regardais se déshabiller tout en s’approchant de nous. Perplexe, je jetai un coup d’œil à Nathalie, elle ne se cachait plus avec la couverture. C’était digne d’un film porno…

La suite pour samedi🙈

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s