Sophia et Richard, IV

Il était en train de me sucer quand sa petite amie est entrée dans la chambre. J’ai failli faire une crise cardiaque ! C’était une situation vraiment embarrassante. J’ai vite pris la couverture pour essayer de cacher mon corps. Mais à quoi cela servait-il ? Elle avait déjà remarqué que j’étais toute nue, jambes écartées avec la tête de son mec dans mon entre jambe. Je n’allais pas me mettre à crier que ce n’est pas ce qu’elle croyait. Pas besoin d’être futé pour comprendre ce qui se passait. Ce qu’elle voyait, c’était bien ce qu’elle croyait. J’étais là figée à attendre l’excuse qu’allait lui sortir son p’tit ami et que commence la dispute. Ce serait le bon moment pour m’éclipser et les laisser gérer leur petit problème de couple. J’en ai vraiment pas cru mes oreilles quand le gars a juste demandé : depuis quand tu es là ? Qui, pris dans un flagrant délit d’infidélité, sort ce genre de connerie ? Je n’en étais pas au bout de mes surprises : la p’tite amie a proposé de nous rejoindre. Je n’avais jamais pratiqué de threesome. Mais là, avec ma chatte toute mouillée, je voulais bien tenter le coup. Quand la fille s’est déshabillée, je ne cachais plus mon corps sous la couverture et je me demandais quand est-ce que Richard allait se remettre au boulot. Ma surprise quand s’est Sophia qui s’y est mise ! Je ne m’étais jamais fait sucer par une fille avant mais jamais, vraiment jamais un homme ne m’a autant bien sucé !!! Je crois qu’elle me suçait comme elle aurait aimé être sucée. Étant elle-même une femme, elle savait ce que nos corps réclamaient et elle me le donnait. Elle me suçait lentement faisant le contour de mon clitoris avec sa langue. Puis elle descendait tout le long de ma fente, s’attardait à l’entrée de mon sexe puis remontait vers le bouton. Mon bonheur quand sans arrêter ce doux stratagème, elle introduisit son doigt à l’intérieur de moi ; le cri de bonheur que je poussai. Pendant un certain moment, j’oubliai que Richard était aussi dans la chambre. Il était juste là à nous mater tout en se branlant. C’était peut-être la première fois qu’un tel spectacle s’offrait à lui. Il aurait peut-être passé tout l’instant à nous mater et à se branler si Sophia ne l’avait demandé de venir la sucer. Je suis couchée, la tête de Sophia entre les jambes. Sophia à genou, en train de me sucer, cul relevé, posé sur la tête de Richard. Richard allongé avec Sophia assise sur sa langue. J’avais déjà vu cela sur Youporn. J’en étais sûre.

Je veux ta queue, baise-moi ! ordonna Sophia.

Je n’avais jamais vue une femme autant autoritaire en faisant l’amour. Elle donnait littéralement des ordres. Lève-toi, retourne-toi. Caresse-moi là. Doucement. Plus fort. Baise-moi ! Et on s’exécutait. Richard la baisait, je suçais ses seins, caressais son clitoris. Ou je m’allongeais et elle me sucait. Puis elle inversa les rôles. Elle ordonna à son copain de me baiser. Elle matait un instant en se masturbant puis elle nous rejoignit. M’ordonna de la sucer. Caressait mon clitoris. Elle menait le jeu.

Je fus la première à jouir. J’avais des spasmes dans tout mon corps. J’étais épuisée ! Je prenais plaisir à mater Richard qui prenait sa petite amie en levrette. Et quand ils ont joui, j’avais l’impression comme l’impression d’avoir un autre orgasme. Tous épuisés, nous nous sommes assoupis. Je me suis levée au bout milieu de la nuit et je suis rentrée chez moi. Je ne voulais pas prendre le risque de vivre l’ambiance du réveil à côté du couple. C’aurait été quoi : un sentiment de gêne ? De complicité ? Bah ! Je ne voulais pas le savoir. J’ai eu la baise de ma vie, je fous l’camp ! si cela les dit de recommencer, ils savent comment me joindre !

_ Ah ! Nathalie, t’es une vraie pétasse !

Et elles éclatèrent de rire.

Nathalie regardait sa meilleure amie en train de rire et elle se rendit compte à quel point elle était jolie. Elle repensait à toutes ces fois où elles ont pris un bain ensemble, toutes nues. À ces tapes qu’elles se donnaient sur le cul. À ces petites caresses amicales sur les seins. Et Nathalie se rendit compte qu’elle était déjà toute mouillée…

Un commentaire sur “Sophia et Richard, IV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s