Journal de bord, jour j-16 la playlist

Je l’ai trouvée particulière la fleur. Elle ressemble légèrement à une douce caresse… credit: Samuel Beauchamps

Des fois, j’ai grave envie de danser toute la nuit dans des bars_ faire un bar-athon quoi?_ rentrer ivre le soir et le lendemain faire cette blague à ma copine: mais t’es qui toi? Et qu’est-ce tu fous à mon poils dans mon pieux?
Pour ceux/celles qui le savent pas, je tiens le concept bar-athon d’un artiste dont je ne tairais pas le nom(si on m’avait demandé un mininum de mots par texte, ça aurait aidé). Il expliquait avec cette joie de vivre que le bar-athon était un concept qu’il avait trouvé avec des amis-es. Le truc c’était qu’un soir, ils avaient décidé de passer dans tous les bars de la ville. Chaque bar, une ou deux tournées et on reprend la route. Même pour l’alcool, Béo arrive à dénicher une idée géniale.
Cela nous fait 12 jours aux Cayes. Je n’ai bu que trois bières. Les trois avec Roodner. Et ça, en deux fois. Deux jours pour trois bières. Je me plains pas, j’ai jamais été un grand buveur mais quand même… trois bières seulement? 😒

Bref, aujourd’hui, j’ai beaucoup entendu de la musique. Et je me suis demandé et si on vivait la vie des chansons? Bon, il y aura des cas improbables. Comment on allait faire pour vivre sous l’océan? Mais en revanche, on peut bien vivre « alors on danse » de Stromae! Avouez que ce serait cool? Ou encore Candy shop, 50Cent(G-Unit)🙈?  Il a des artistes dont leurs musiques nous donneraient la belle vie. Mais je m’imagine pas être tout le temps en train de chialer pour une nana comme Arly. Ce serait lassant.  Mais imaginez avoir la vie de cette playlist. Une nuit « alors en danse » puis enchainer le matin avec « Banana » de Conkarah: passer la nuit avec elle à danser et savoir que  « daylight comes and she dont wanna go home ». C’est le « Paradis »(Orelsan), non? Savoir que cette fille sera toujours là, « next to me »(imagine dragons). Et se dire bon sang, I finally found someone!(Bryan Adams). Mais toujours se croiser le doigt pour qu’à la fin de la journée, ne pas se rendre compte que c’était « trop beau »(lomepal) pour être vrai. Qu’en fait, nous étions des « Pinokyo »(DroxYani). Et pour guérir, avoir la force de se dire « Goodbye »(Post Malone).

Mais sérieux, je voudrais bien rester « young, wild and free »(Snoop Dogg).

Bonne écoute, c’est une incroyable playlist que je viens de vous faire gratis là. Vous me remercierez plus tard.

Un commentaire sur “Journal de bord, jour j-16 la playlist

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s