Comme un film pourri

Je vois Haïti comme un film d’horreur et on le sait tous, dès le depart que cela va mal se terminer comme dans les « destination finale ».
En fait, le scénariste-réalisateur-producteur-tout-puissant doit être doué dans l’humoir noir. Tous ceux qui sont nés ici ont leurs noms dans le « Death note »(2017). Un peu comme tous les autres ailleurs mais ici c’est plutôt genre « Destination finale »(serie de 5 film, le dernier datant de 2011). Tu sais que la mort arrive. Tu sais qu’elle sera brutale. Tu ne peux pas l’éviter. Elle te tombera dessus au moment où tu t’y attends le moins. Tu évites de sortir. Une balle perdue te trouvera. Tu sors ? On te séquestre. Tu tombes entre les tirs nourris de la police face à des bandits armées. La mort ici, elle a de l’imagination. Utilme solution : quitter le pays ? Elle te donne juste un sursis. Au final, on n’échappe pas à la mort. Je te l’avais dit que le rédacteur-tout-puissant est doué en humour noir.
Mais là maintenant nous sommes à fond dans un grand déni. On fait comme si de rien n’était. Des gens osent encore garder espoir. Certains continuent de rêver d’un demain meilleur. Comme dans « Don’t look up » (Le déni cosmique, 2021).
Le producteur-tout-puissant, il fait pas dans les fantastiques. C’est pas le MCU, encore moins le DCEU. Ici, les riches, ils financent le crime. On ne verra pas de Iron Man, ni de Batman. On aimerait tous un peu de merveilleux. Pourquoi pas un miracle ? Il n’y a donc personne ici qui peut faire un truc à la manière de « kabrit Sonson an »(Sonson, 2013)? Ça résoudrait bien le problème « petro caribe ».

On a souvent de l’action aussi. Comme dans « La chute de la maison Blanche »(2013). Mais les mercenaires d’ici sont meilleurs que ceux dans le film. Ils ont réussi l’assassinat d’un président sans même faire de victime collatérale. Un coup de maître !

La vie ici, c’est un film pourri qui après l’avoir regardé, tu te dis:  » merde ! 1h45 de ma vie gâchée ! » (16 ans ? 27, 30 ans, 50?) La vie ici, c’est comme un film pourri. Ça donne parfois envie de dormir(ou de mourir). On doit bien sortir du déni et se dire qu’on est presque tous, autant que nous sommes des dépressifs. C’est vraiment un film pourri ! Contrairement à cette liste que je viens de te faire. Wa gentan di m mèsi.
Tu peux aussi partager avec moi quelques bons titres. 😉

Publicité

2 commentaires sur “Comme un film pourri

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s