Sophia et Richard

18 heures, je suis rentrée du boulot. 19 heures, après ma douche, j’enfile un long maillot, sans soutien et comme je vis seule, j’ai pas vu la nécessité non plus d’enfiler une culotte. 19 heures, les nouvelles du soir; ça parle de covid-19 et les statistiques sur le nombre de décès. Ça oublie l’Afrique: Ebola n’a pas eu un tel succès médiatique, les massacres au Congo, en Syrie, Libye, les enfants travaillant dans les mines, les enfants qui meurent de famine… J’en ai ma claque. Je zappe. Encore. Je zappe. 21 heures 30, je me sers une bière. 22 heures, bouffée de chaleur, j’ai des envies bizarres… Ça fait longtemps que je n’ai pas eu une bonne baise. Je me décide à matter du porno. J’avais envie d’un porno soft. Pas du genre où l’on se demande s’ils sont en train de se battre. Le genre sensuel où l’on a l’impression que les gens, ils font l’amour. Le gars était en train de sucer la fille. Il avait cette façon de faire tourner sa langue doucement autour de son clitoris. Il la suçait avec tellement de sensualité que ma chatte se retrouvait toute mouillée. Je me suis mise à me caresser aussi le clito pendant que le gars à l’écran, il laissait sa langue se glisser le long de la fente de la nana pour remonter très lentement. Puis il s’est mis à la doigter sans arrêter les tours avec sa langue. Je me suis mise à me doigter aussi. Le plaisir que ça me procurait. Je me caressais les seins sans arrêter le va-et-vient que je faisais à l’intérieur de moi. Je n’en pouvais plus. Il me fallait une queue. J’ai donc pris mon portable et appelé mon chum pour qu’il ramène sa bite. Et pour lui montrer le cas d’urgence qu’il se ramène vite fait, je l’appelle en vidéo et place le téléphone pour qu’il voit la scène. Ça sonne. Je laisse sonner pendant que je continue de me caresser. Les va-et-vient plus vite. Je sentais que j’étais à quelques doigts de jouir. J’introduis donc un second doigt sans m’arrêter. Mes gémissements s’accentuèrent. J’allais jouir quand on décrocha a l’autre bout de la ligne, et sur l’écran, il y avait la tête d’une fille étonnée de ce qu’elle voyait et qui a crié en colère: mais putain! C’est quoi ce bordel? Richaaaaard!!!…

J’ai vite raccroché. Je ne savais pas si je devais m’énerver du fait que Richard me trompait ou du fait que ça a gâché mon petit moment de plaisir. Déçue et en colère, pour me calmer, je me suis levée pour aller prendre une nouvelle bière….


La suite pour samedi prochain😉

5 commentaires sur “Sophia et Richard

  1. Salut cousin
    Quelle histoire, j’avoue que j’aime pas. Ça fait bizarre qu’un gars décrit comme l’univers d’une femme.
    Continue à écrire
    Nadueda

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s